CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Mar 16

Heureux l’homme qui met sa foi dans le Seigneur

Lectures du jeudi 17 mars 2022

«L’homme (…) qui s’appuie sur un être de chair, tandis que son cœur se détourne du Seigneur, (…) ne verra pas venir le bonheur.» (Jr 17, 5-6)

Les lectures de ce jeudi de la deuxième semaine de Carême, viennent nous rappeler que l’essentiel est de mettre son cœur au bon endroit. Pour Jérémie, l’homme sage met sa confiance dans le Seigneur. Jésus oppose le riche, comblé par la vie et Lazare, le pauvre, comblé par Dieu, parce qu’il n’a pas d’autre richesse que sa foi. Ces deux lectures, nous placent devant une question importante : où se trouve le véritable trésor d’une vie humaine ? Est-ce la richesse des biens, des relations ou alors la foi en Dieu ? La citation de Jérémie ci-dessus nous frappe. Il n’y va pas de main morte et selon lui, il n’y a pas trente-six chemins pour trouver le bonheur : Seul celui qui mise tout sur le Seigneur verra le bonheur !

Jésus, dans l’évangile, vient comme confirmer Jérémie : Le riche qui a tout misé sur la richesse, sur des objets créés et finis, a bel et bien pour demeure les lieux arides du désert, cette terre salée dont parle le prophète. Il a tellement soif, qu’il supplie pour recevoir un peu d’eau pour se désaltérer. Lazare, le pauvre, qui a tout misé sur le Seigneur, est vraiment comme un arbre planté au bord des eaux, il est comblé de bonheur !

La description de l’évangile peut nous paraître dure et sans pitié. Mais son but n’est pas de nous faire peur, mais plutôt de nous aider à réorienter notre vie. Le temps de Carême nous est justement donné pour que nous prenions la peine de réorienter notre cœur. Sans mépriser les beautés de la terre ni nous détourner des êtres que nous aimons, sachons que rien de créé ne peut nous combler. Cessons de mettre toutes nos espérances dans des réalités nécessairement décevantes. Tournons-nous vers celui qui seul peut combler notre attente.

Jr 17, 5-10 / Lc 16, 19-31