CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Avr 26

Vous serez mes témoins

Lectures du mercredi 27 avril 2022

«Car Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle.» (Jn 3, 16)

En entendant ce verset, nous pensons immédiatement à Abraham qui, au chapitre vingt-deux de la Genèse est prêt à immoler son fils unique si Dieu le lui demande. La tradition effectue ce rapprochement et voit dans le sacrifice d’Isaac, une figure du Fils unique “donné” par le Père.

Cependant, l’arrière-fond sacrificiel de cette image ne doit pas nous égarer. Dieu ne veut pas que le sang soit versé : l’ange du Seigneur a arrêté le bras d’Abraham ; et si Jésus a été mis à mort, c’est par la haine des hommes qui ne supportaient pas la lumière, et non pas parce que le Père l’a exigé.

En effet, Dieu en raison de son amour pour les hommes, a couru le risque d’envoyer son propre fils sur terre ! Car Dieu aime l’humanité, aussi il a envoyé le Christ, non pas pour juger le monde, mais pour le sauver ! Aimer le monde, sauver le monde : tel est le projet de Dieu. Un projet auquel nous sommes invités à collaborer ! Quiconque se réclame du Christ doit brûler du désir de faire connaître l’amour de Dieu et d’apporter le salut opéré par le Christ.

C’est tout à fait le cas des apôtres dans la première lecture d’aujourd’hui ! Ils brûlent du désir de faire connaître Dieu et sont les témoins de sa lumière ! Arrêtés puis libérés miraculeusement, ils ne perdent pas une seconde. Immédiatement, ils mirent cette libération à profit pour recommencer à prêcher, au risque de se voir arrêtés à nouveau, et finalement, être mis à mort. Notre foi ne réclame pas toujours l’héroïsme des apôtres, mais elle réclame toujours notre générosité et notre plein engagement au service du Royaume !

Ac 5, 17-26 / Jn 3, 16-21