CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Déc 26

Saint Jean

Lectures du lundi 27 décembre 2021

«Oui, la vie s’est manifestée, nous l’avons vue, et nous rendons témoignage : nous vous annonçons la vie éternelle qui était auprès du Père et qui s’est manifestée à nous.» (1 Jn 1, 2)

En pleine octave de Noël, voici l’évangile du jour de Pâques ! Une manière de nous dire que déjà l’incarnation du Christ à Bethléem tend vers sa Résurrection. Si le Verbe se fait chair, c’est donc bien pour nous sauver, pour nous racheter, par sa mort et sa résurrection. Tel est le projet du salut de Dieu.

Revenons-en à Jean l’évangéliste que nous fêtons aujourd’hui. Dans le quatrième évangile, le nom de saint Jean n’est jamais prononcé, sans doute par discrétion, parce que, selon la Tradition, il en lui-même l’auteur. Jean se désigne toujours par l’expression “le disciple que Jésus aimait”. Bien sûr, Jésus aimait tous ses Apôtres et même tous les êtres humains ; au moment où Judas le trahira, il l’appellera encore “mon ami”. Cependant, parmi les Apôtres, saint Jean, son frère saint Jacques et saint Pierre occupent un rang privilégié.

  1. Saint Jean, d’abord disciple de Jean Baptiste, fut un des deux premiers à connaître Jésus. Il notera d’ailleurs dans son évangile le moment de cette rencontre : «C’était la dixième heure !» (Jn 1, 39)
  2. Il fut aussi l’un des trois privilégiés à être présent lors de la résurrection de la fille de Jaïre et, lors de la transfiguration de Jésus sur le mont Thabor. Sans doute, parce que, avec Pierre et Jacques, il serait témoin de l’Agonie de Jésus au jardin des Oliviers.
  3. Saint Jean, au cours de la dernière Cène, le Jeudi saint, eut le privilège de reposer sa tête sur le Cœur de Jésus.
  4. Saint Jean fut le seul apôtre présent au pied de la Croix, à côté de la Sainte Vierge, pendant les six heures d’agonie. Avant d’expirer, Jésus confie d’ailleurs sa Mère à saint Jean «Femme, voici ton fils ! (…) Mon enfant, voici ta Mère !» (Jn 19, 26.27)
  5. Enfin, l’évangile d’aujourd’hui nous révèle que saint Jean fut le premier apôtre à croire à la Résurrection de Jésus, lorsqu’il pénétra dans le tombeau vide. «Il vit et il crut !» (Jn 20, 8)

Dans la joie de Noël, il est bon de nous rappeler le souvenir du disciple que Jésus aimait. Demandons-lui de nous obtenir la grâce d’être fidèle comme lui à Jésus depuis la Croix jusqu’à la gloire de la Résurrection !

1 Jn 1, 1-4 / Jn 20, 2-8