CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Mai 13
Saint Matthias

Saint Matthias: devenir apôtre au vingt-et-unième siècle

Pour les lectures du jour, consultez AELF – 14 mai 2024.

«Or, il y a des hommes qui nous ont accompagnés durant tout le temps […]. Il faut donc que l’un d’entre eux devienne, avec nous, témoin de sa résurrection.» (Ac 1, 21-22)

La première lecture a de quoi surprendre. Dès l’Ascension de Jésus auprès de son Père, Pierre et les autres Apôtres ressentent le besoin de trouver un remplaçant à Judas dont le service, avant sa trahison, était apprécié.

Parmi les nombreux disciples qui ont suivi Jésus depuis son baptême au Jourdain jusqu’à son Ascension, deux hommes sont présentés. Le sort désignera finalement Matthias pour être agréé au collège des Douze.

Pour devenir membre des Douze, certaines conditions sont cependant essentielles. L’Apôtre doit avoir connu Jésus et marché avec lui sur les routes de la Palestine; il doit l’avoir vu condamné et mis à mort, puis reconnu vivant et ressuscité.

D’après Pierre, il n’est donc plus possible pour personne aujourd’hui de devenir apôtre à la façon des Douze. Cependant, la lecture évangélique semble dénoter plus d’ouverture.

Sans doute, c’est parce que l’auteur de l’évangile de Jean écrit pour une communauté qui n’a pas connu Jésus. Il sait néanmoins que tous les baptisés sont aussi appelés à témoigner de la résurrection de Jésus-Christ, telle qu’ils en font l’expérience dans leur vie de foi.

En conséquence, l’évangile selon saint Jean présente une voie —toujours d’actualité: les nouveaux disciples doivent fonder leur témoignage sur la certitude d’être aimés par le Christ à la façon dont le Père aime le Fils.

Les disciples sont appelés amis, c’est-à-dire sujets d’une relation intime avec le maître et liés à lui par l’amour et non par une quelconque servitude. Quand, à leur tour, ils aiment à la façon de Jésus-Christ, les baptisés reçoivent la joie parfaite, signe de leur don gratuit.

Si nous voulons remplacer Judas, parmi les disciples du vingt-et-unième siècle, nous sommes ainsi invités à témoigner de la vie de Jésus-Christ en nous aimant les uns les autres comme lui nous a aimés.

Ac 1, 15-17.20-26 / Jn 15, 9-17