CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Oct 05

À l’école de la Miséricorde

Lectures du mercredi 6 octobre 2021

«Pardonne-nous nos péchés, car nous-mêmes, nous pardonnons aussi à tous ceux qui ont des torts envers nous.» (Lc 11, 4)

Selon Jonas, les habitants de Ninive, à cause de leur méchanceté, méritaient d’être tués. Cependant, sa vision limitée de la justice est confrontée à la bonté de Dieu qui pardonne aux Ninivites. Il se fâche alors contre ce «Dieu tendre et miséricordieux, lent à la colère et plein d’amour, renonçant au châtiment.» (Jon 4, 2) Mais Dieu s’explique : si Jonas prend pitié d’un arbuste brûlé par le vent, combien plus Dieu prendra en pitié une ville qui compte «plus de cent vingt mille êtres humains qui ne distinguent pas encore leur droite de leur gauche»
(Jon 4, 11).

L’histoire ne nous dit pas si Jonas revint de sa colère. Comprit-il le geste de Dieu ? Se laissa-t-il toucher par le pardon de Dieu ? Jonas affirmait qu’il vaudrait mieux pour lui mourir que vivre. En refusant le pardon, ne marchait-il pas déjà sur le chemin de la mort ? Ne s’éloignait-il pas de l’amour de Dieu pour les humains ?

Ce même amour des personnes est au cœur de la prière que Jésus enseigne à ses disciples. Dieu est un Père qui nous procure le pain dont nous avons besoin chaque jour. Il pardonne nos péchés car nous pardonnons à qui a des torts envers nous. Cependant, la miséricorde de Dieu est au-dessus de cette condition : il pardonne et désire que nous pardonnions à notre tour. Il souhaite nous faire entrer dans le monde de la miséricorde. Les véritables fils et filles de Dieu aiment jusqu’à pardonner.

Jon 4, 1-11 / Lc 11, 1-4