CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Mar 13

Imiter la parfaite Miséricorde

Lectures du lundi 14 mars 2022

«Au Seigneur notre Dieu, la miséricorde et le pardon, car nous nous sommes révoltés contre lui, nous n’avons pas écouté la voix du Seigneur, notre Dieu, car nous n’avons pas suivi les lois qu’il nous proposait par ses serviteurs les prophètes.» (Dn 9, 10)

Tandis que plusieurs célébrités inspirent les jeunes et les adultes d’aujourd’hui, les chrétiens et les chrétiennes ont un modèle qui surpasse toutes les vedettes humaines : le Père céleste qui s’est manifesté dans la personne du Christ. «Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux.» (Lc 6, 36) Suivre un tel exemple comporte cependant des exigences qui peuvent paraître insurmontables.

La première lecture et l’évangile proclamés aujourd’hui dressent le portrait d’un Dieu infiniment miséricordieux qui pardonne et qui ne condamne pas. Le Christ, image du Père sur la terre, a aimé sans mesure. Il a tenté d’enseigner à ses disciples la voie de l’amour sans limites. Les apôtres ont trouvé difficile d’intégrer cette leçon de sagesse divine dans leur vie quotidienne. La loi du talion, qui propose une punition proportionnelle à l’offense commise, leur était davantage familière, alors que pardonner constamment était une attitude radicalement étrangère à leur mentalité.

Leur réaction est encore le mouvement naturel des croyantes et croyants actuels : ne sommes-nous pas naturellement enclins à pratiquer une justice humaine basée sur l’équivalence entre la punition et l’offense. L’être humain qui juge ainsi sera évalué selon cette même mesure. L’Esprit du Sauveur doit demeurer dans le cœur pour que la personne devienne miséricordieuse comme le Père éternel. Quiconque exerce la justice de Dieu fondée sur sa grâce obtiendra le pardon. Demandons au Seigneur son Esprit pour qu’il nous aide à suivre ses traces.

Dn 9, 4-10 / Lc 6, 36-38