CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Juil 27

La perle du Royaume

Lectures du mercredi 28 juillet 2021

«Alors, il transmettait aux fils d’Israël les ordres qu’il avait reçus, et les fils d’Israël voyaient rayonner son visage.»
(Ex 34, 34-35)

La liturgie de ce jour nous interpelle: quelles sont les priorités de nos vies ? Où se trouve notre véritable trésor ? Rendons notre cœur disponible à la voix du Christ qui, en paraboles, nous aidera aujourd’hui à découvrir quel est le trésor le meilleur.

Jésus nous parle de trésor et de perle précieuse dans l’évangile aujourd’hui. Comme à son habitude, il ne force la main de personne, ne dit pas qu’elle est la perle à prendre, quel est le trésor à choisir. Il se contente de dire qu’il y a une perle, qu’il y a un trésor qui mérite que l’on délaisse tous les autres objets précieux, qu’on renonce à certaines attitudes, qu’on fasse un trait sur d’autres trésors, pour le posséder !

Le négociant qui a trouvé la perle de valeur, vend, en effet, toutes ses autres perles, tout ce qu’il possède pour acquérir cette seule perle de grande valeur ! Il agit ainsi, non pas parce que les autres perles sont nécessairement médiocres ou mauvaises, mais parce que cette perle est tellement belle et précieuse, qu’elle suffit, à elle seule, à combler notre négociant ! De la même manière, le trésor que Dieu nous offre est tellement beau, qu’il peut, si nous le choisissons, à lui seul, combler notre existence d’un bonheur que nul autre trésor ne saurait offrir, d’un bonheur que rien ne saurait user ou altérer !

Ce trésor, cette perle, Jésus la propose, mais ne l’impose pas. Il renvoie ainsi chacun à ses choix et à sa conscience. C’est à chacune et à chacun de choisir le trésor de sa vie, de dire ce qui est essentiel dans sa vie !
Toutefois, il nous laisse des indications, nous mettant sur la piste du champ où la perle précieuse est enterrée. Ces indications, on les trouve dans ses paroles, dans ses actes, dans ses comportements : tout l’Evangile, qui nous parle de pardon, de confiance en Dieu, de don de soi, d’attention au pauvre, qui nous invite à la prière, à la vérité derrière les apparences.

Ainsi, tout l’Evangile est un peu comme une carte au trésor. En effet, en mettant en pratique les indications données par Jésus, en choisissant le chemin de l’Evangile, on s’approche de la perle précieuse.

Ex 34, 29-35 / Mt 13, 44-46