CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Fév 12

Génération qui cherche des signes

Pour les lectures du jour, consultez AELF – 12 Février 2024.

La vérification de votre foi produit l’endurance, pour que vous soyez parfaits et intègres. (Jc 1, 1-11)

Dans la lecture évangélique d’aujourd’hui, les Pharisiens demandent à Jésus un signe pour tester sa puissance et son origine divine. Jésus refuse de se plier à leur demande, les laissant face à leur incrédulité:

Amen, je vous le déclare: aucun signe ne sera donné à cette génération.

Historiquement, le signe de l’engagement de Dieu envers l’humanité pécheresse a toujours été présent: un engagement orienté non pas vers la condamnation, mais vers la vie.

Les pécheurs reçoivent la promesse et l’action de Dieu, notamment à travers l’Incarnation de Son Fils, à leur avantage. Cependant, le péché des Pharisiens, qui sont les adversaires de Jésus, est spécifique. Conscients de l’action salvatrice de Dieu dans l’histoire de leur peuple, et maintenant témoins des œuvres de Jésus, ils hésitent néanmoins dans leur foi.

À cet égard, l’épître de Jacques explique le refus du Christ de fournir un signe supplémentaire « venant du ciel »:

Car celui qui hésite est comme la vague de la mer, agitée et soulevée par le vent. Que cet homme ne pense pas qu’il recevra quoi que ce soit du Seigneur ; il est un homme double, inconstant dans toutes ses voies.

« Pourquoi cette génération cherche-t-elle un signe ? » Cette question posée par le Christ nous est également adressée aujourd’hui. Ne sommes-nous pas, parfois, tentés de réclamer des signes? Les signes de Dieu sont destinés à la vie, adressés au pécheur pour témoigner de Son engagement. Ils ne sauraient remplacer l’acte de foi.

Jc 1, 1-11 / Mc 8, 11-13