CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Sep 16

Au-delà des mœurs du temps

«Toi, homme de Dieu, (…) recherche la justice, la piété, la foi, la charité, la persévérance et la douceur. Mène le bon combat, celui de la foi, empare-toi de la vie éternelle !»
(1 Tm 6, 11-12)

Lectures du vendredi 17 septembre 2021

L’évangile d’aujourd’hui montre d’abord à quel point Jésus n’était pas prisonnier des mœurs de son temps. En effet à cette époque en Israël, les hommes n’avaient pas l’habitude de discuter en public avec une femme, ainsi que l’illustre l’épisode de la Samaritaine (cf. Jn 4, 27). Il était donc encore plus inconvenant que Jésus soit accompagné d’un groupe de femmes.

Toutefois, Jésus ne se laisse pas emprisonner par des conventions qui l’empêcheraient de répandre la Bonne Nouvelle. Saint Luc est l’évangéliste qui laisse la plus grande place aux femmes dans ses écrits, contrairement aux tendances de son temps. Par ce procédé, il nous montre que Dieu adresse son projet de Salut à tous et toutes, notamment aux plus petit(e)s et aux oublié(e)s de la société. Loin de faire simple figuration, elles jouent un rôle actif – souvent supérieur à celui des hommes – et incarnent ainsi, les disciples par excellence en qui la parole est féconde !

De plus, en étant accompagné par des femmes, Jésus nous donne aussi une image de la communauté chrétienne eschatologique. Dans cette communauté, les divisions sexuelles n’existeront plus. Tous sont égaux devant Dieu. Les personnes qui suivent le Christ sont unies par le fait qu’elles ont toutes accepté Jésus Christ comme Sauveur et Seigneur. Et, c’est cette communauté de frères et de sœurs égaux devant Dieu que nous devons construire déjà ici sur terre.

1 Tm 6, 2c-12 / Lc 8, 1-3