CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Oct 01

Saints Anges Gardiens, veillez sur nous et protégez nous

Lectures du samedi 2 octobre 2021

«Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits, car, je vous le dis, leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père qui est aux cieux.» (Mt 18, 10)

La fête des Anges gardiens que nous célébrons aujourd’hui, prolonge celle des archanges Michel, Gabriel et Raphaël du 29 septembre. L’Écriture parle abondamment de ces créatures puisque du jardin d’Eden jusqu’au triomphe de l’Apocalypse, les anges sont présents à toutes les grandes heures de l’histoire sainte. Dans le langage courant le terme d’“ange gardien” s’est banalisé. Toutefois, il nous rappelle que Dieu veille sur nous qu’il nous assiste par l’intermédiaire de ses anges, c’est-à-dire de ses envoyés. En les célébrant aujourd’hui, l’Église nous invite à croire aux anges et à nous remettre avec confiance à la Providence de Dieu.

La croyance en l’existence de ces créatures remontent aux origines du judaïsme : nous pouvons mentionner à cet égard, la promesse de Dieu d’envoyer un ange au-devant du peuple élu lors de sa fuite d’Égypte (cf. Ex 23, 20ss.) Cependant l’affermissement de cette conviction se fera après l’Exil, lorsque la théologie judaïque sur les anges va se structurer. Raphaël conduisant le jeune Tobie en l’aidant à trouver le médicament qui lui permettra de soigner son père, deviendra le modèle de l’ange gardien.

L’évangile de Matthieu lu aujourd’hui, confirme que Jésus souscrivait à cette croyance, comme ses contemporains. Toutefois, contrairement à l’existence des anges et à leur création par Dieu, la croyance à l’ange gardien n’a jamais été érigée en dogme dans l’Eglise catholique. Cependant l’Église approuve cette croyance et encourage la dévotion aux anges gardiens. Tout particulièrement aujourd’hui, prenons donc le temps de remercier notre ange gardien et de solliciter son secours.

Ba 4, 5-12.27-29 / Mt 18, 1-5.10