CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Août 25

Veiller dans le Christ

Lectures du jeudi 26 août 2021

«Puisque vous autres, vous tenez bon dans le Seigneur, comment pourrions-nous assez rendre grâce à Dieu à votre sujet, pour toute la joie que nous avons à cause de vous devant notre Dieu ?» (1 Th 3, 8-9)

Sur des tons différents mais avec la même ferveur, les deux textes que nous propose la liturgie d’aujourd’hui nous invitent à l’espérance. Plus encore, ils nous incitent à une attente active du retour du Seigneur.

«Veillez car vous ne savez pas le jour où le Seigneur viendra.» dit Jésus à ses disciples. “Veiller” c’est “se tenir prêt” et “agir selon son devoir” (cf. Mt 24, 44.46) ! Cette attente permet ainsi de laisser mûrir en nous les fruits de l’Esprit Saint : foi, espérance et charité. Elle ne consiste donc pas à se croiser les bras en disant : “Il n’y a plus rien à entreprendre, le Seigneur va revenir et tout ce monde va disparaître.”

Telle a parfois été la tentation des premières Églises. Notre tentation aujourd’hui serait plutôt de croire que le Christ n’a plus rien à voir avec ce monde, comme si l’un et l’autre poursuivaient des chemins parallèles qui ne devaient jamais se rencontrer.

Ce qui caractérise durement notre temps, c’est cette formidable puissance de destruction qui habite le monde et semble le conduire inexorablement vers sa fin. Comment, dans ce contexte, même pour des croyants et des croyantes, imaginer que l’univers poursuit en réalité sa montée vers le Christ comme vers son sommet ?

En effet, il est difficile de percevoir les puissances de vie qui travaillent nos sociétés, nos environnements et pourtant, elles passent par nos mains. Chaque fois que nous contribuons au développement, à l’amélioration des conditions de vie, à l’avancement des connaissances, nous préparons la rencontre du monde avec son Seigneur, le Christ glorieux, car tout sera sauvé en lui.

1 Th 3, 7-13 / Mt 24, 42-51