CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Déc 10

À la suite d’Élie

Lectures du samedi 11 décembre 2021

«Toi qui fus préparé pour la fin des temps, ainsi qu’il est écrit, afin d’apaiser la colère avant qu’elle n’éclate, afin de ramener le cœur des pères vers les fils et de rétablir les tribus de Jacob… heureux ceux qui te verront, heureux ceux qui, dans l’amour, se seront endormis ; nous aussi, nous posséderons la vraie vie.» (Si 48, 10-11)

À l’époque de Jésus, les scribes étaient les experts de l’Écriture. Ils connaissaient la prophétie du livre de Malachie sur le retour d’Élie avant le “Jour de Yahvé”, où le seul vrai Dieu devait établir définitivement son règne. Le prophète Élie, disparu dans des circonstances mystérieuses (2 R 2, 11-13), devait donc revenir pour préparer le terrain en vue de ce jour. Cette problématique marque la première lecture, tirée du livre de Ben Sirac le Sage, et qui, en se basant sur la prophétie de Malachie, précise la fonction d’Élie. Le prophète sera le précurseur du Messie, celui qui annoncera et qui préparera sa venue.

La question du retour d’Élie préoccupe les Apôtres. Ils demandent au Maître de s’exprimer sur ce sujet. Certains identifiaient Jésus comme le nouvel Élie, tandis que d’autres pensaient au Baptiste. Jésus tranche la discussion : Jean-Baptiste est celui qui devait préparer la venue du Messie.

En s’identifiant comme le Fils de l’homme, Jésus affirme qu’il est le Messie. En plus, le Christ profite de cette occasion pour annoncer aux Apôtres les événements à venir. Ceux-ci, “gonflés à bloc” par ce qu’ils ont expérimenté lors de la Transfiguration, voient en effet en Jésus un Messie qui établira sa puissance avec éclat. En se référant au sort réservé au Baptiste, Jésus annonce qu’il connaîtra lui aussi le rejet et la mort et annonce ainsi sa passion.

Si 48, 1-4.9-11 / Mt 17, 10-13