CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Avr 11

Dans Ta justice, libère-moi

Lectures du mardi 12 avril 2022

«Et pourtant, mon droit subsistait auprès du Seigneur, ma récompense, auprès de mon Dieu. (…) Oui, j’ai de la valeur aux yeux du Seigneur, c’est mon Dieu qui est ma force.»
(Is 49, 4-5)

Dans l’évangile de ce jour, Jésus annonce la trahison de Judas et le reniement de Pierre. C’est l’heure des ténèbres, mais aussi celle où le Père va glorifier son Fils. En effet pour Jésus, la gloire de la résurrection est inséparable de la mort sur la croix. Il est le serviteur bien-aimé de Dieu dont parle le prophète Isaïe, «la lumière des nations, pour que mon salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre.» (Is 49, 6)

Vivre dans l’intimité du Seigneur, c’est accepter de porter la souffrance de l’Église qui continue à vivre la Passion de Jésus : les déchirements, les abandons sont ainsi pour nous l’occasion d’une prière suppliante d’intercession.

Au troisième jour de la Semaine Sainte, reconnaissons avec foi que la Passion du Christ est pour nous source de réconciliation, et implorons le pardon de nos péchés… Jésus Christ notre Seigneur, qui a été renié et trahi par les siens, saura pardonner nos trahisons. Ainsi, ayant reçu sa grâce de miséricorde et de paix, nous serons alors en mesure de pleinement célébrer les mystères de la Passion du Seigneur.

Is 49, 1-6 / Jn 13, 21.33.36-38