CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Avr 05

De vero libertate

Lectures du mercredi 6 avril 2022

«Si vous demeurez fidèles à ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; alors vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres.» (Jn 8, 31-32)

De partout, on réclame notre liberté : liberté de parler, liberté de choisir, liberté d’expression, liberté de faire ce que l’on veut, etc. Notre liberté est tellement sollicitée que nous en oublions la vraie signification. La vraie liberté, c’est d’abord reconnaître ses esclavages et ses statues d’or, comme l’enseigne la première lecture, afin d’entrer dans la maison du Père et d’y demeurer toujours, comme le précise l’évangile. Être libre, c’est pouvoir être soi-même. La liberté, c’est agir selon la vérité et ainsi, seul le Fils rend libre.

Être libre, c’est être en communion avec le Christ. Il n’y a que cette liberté qui est vraie. Il n’y a pas de droits à la liberté acquis par le sang ou par héritage. Jésus le dit bien aux juifs C’est l’écoute et l’accueil de la Parole qui libèrent. Est vraiment fils ou fille la personne qui reconnaît la voix de son père.

C’est ce que reconnaissent à leur façon les trois jeunes gens dans la fournaise. Ils auraient pu servir d’autres dieux et oublier le Dieu de leurs pères, mais non! Ils préfèrent mettre leur confiance en Dieu, en affichant un amour brûlant pour lui. Jetés dans la fournaise à cause de leur fidélité, les trois hommes trouvent la liberté : liberté de ceux et celles qui ne craignent pas de tout perdre pour s’attacher à l’unique nécessaire.

Leur témoignage ouvre, à celui-là même qui les condamne, une porte pour reconnaître Dieu. Notre vie de foi devrait nous apporter à nous aussi cette liberté intérieure. Ce n’est pas en nous affublant de contraintes que nous deviendrons libres mais c’est en accueillant la Parole que nous trouverons la libération intérieure. En laissant la Parole avoir de l’emprise sur notre vie intérieure, elle déliera nos voix au matin de Pâques pour qu’en Eglise nous chantions notre foi.

Dn 3, 14-20.91-92.95 / Jn 8, 31-42