CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Mar 28

Seigneur, donne-nous de cette eau !

Lectures du mardi 29 mars 2022

«Dieu est pour nous refuge et force, secours dans la détresse, toujours offert.» (Ps 45 (46), 2)

Que ce soit le texte d’Ezéchiel ou celui de Jean, il est difficile de passer à côté du thème de l’eau dans les lectures d’aujourd’hui.

Dans la vision d’Ezéchiel, on commence par l’eau, qui devient ensuite torrent, puis fleuve infranchissable. C’est une eau spéciale, en ce sens qu’elle assainit les eaux de la mer, une eau auprès de laquelle les animaux peuvent venir s’abreuver, vivre et foisonner, où le poisson est abondant. C’est une eau qui fait apparaître la vie partout où elle passe: les arbres fruitiers y poussent et leur feuillage ne se flétrit pas. Les fruits deviennent nourriture, et les fleurs, un remède. Cette eau unique fait penser à l’eau vive provenant de la source même de la vie nouvelle, Jésus.

Chez Jean, nous retrouvons l’eau concentrée dans une piscine à laquelle des aveugles, des paralysés et des boiteux viennent pour se faire guérir. Jésus, qui est justement là, demande à un malade la seule question à laquelle tout malade répondrait “oui” : bien sûr qu’il désire retrouver la santé. Malheureusement, il n’a trouvé personne jusqu’à présent pour l’aider à plonger quand l’eau bouillonne.

Alors Jésus, pour le guérir, ne propose pas de l’aider à plonger mais lui ordonne simplement de se lever et marcher. Rencontrant enfin un homme qui s’intéresse à son sort, le malade n’a rien à perdre et lui obéit. Avec confiance, il se lève et marche.

Combien de fois Jésus nous appelle-t-il à nous lever et à le suivre? Avons-nous toujours foi et confiance en lui, au point de nous abandonner à la source intarissable qui, seule, peut nous redonner la vie, nous faire produire des fruits, si nous le voulons bien, nous guérir sans cesse ?

Ez 47, 1-9.12 / Jn 5, 1-16