CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Déc 19

Ecce ancilla domini

Lectures du lundi 20 décembre 2021

«Il ne vous suffit donc pas de fatiguer les hommes : il faut encore que vous fatiguiez mon Dieu ! C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe : Voici que la vierge est enceinte, elle enfantera un fils, qu’elle appellera Emmanuel (c’est-à-dire : Dieu-avec-nous).»
(Is 7, 13-14)

L’annonciation de l’Ange Gabriel à Marie, que nous lisons aujourd’hui dans l’évangile, a inspiré de très nombreux peintres. Ces représentations peuvent nous aider à contempler Marie, qui avec une grande foi, dans l’humilité et la joie, accueille le projet de Dieu sur sa vie par ces simples mots : «Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole.» (Lc 1, 38)

Certainement, Marie n’avait pas anticipé une telle visite, mais lorsque celle-ci advient, son cœur préservé du péché n’est pas fermé à l’événement. Au contraire, Marie accueille le non-prévu & l’exceptionnel et cherche à y discerner la volonté de Dieu. Ainsi, cette annonce troublante, sans susciter de doutes, soulève tout juste une question de la jeune fiancée : «Comment cela va-t-il se faire puisque je ne connais pas d’homme ?» (Lc 1, 34) Toute innocente de nos curiosités modernes, elle se satisfait de la réponse de Gabriel, lui assurant que son enfant serait le Fils de Dieu, conçu de l’Esprit saint. Mettant sa foi dans le Seigneur, elle adhère alors entièrement au projet de Dieu pour elle et pour le Salut du monde.

Aurions-nous été face à l’ange à la place de Marie, que nombreuses eussent été nos questions : “Est-ce bien ainsi que tout doit se passer ? Joseph ou le peuple pourront-ils seulement croire une chose pareille ? Les générations futures admettront-elles vraiment que Jésus est né de l’Esprit saint ?”

Chercher à répondre à ces questions n’est pas inutile et peut approfondir notre foi, dans la mesure où cette démarche nous fait pénétrer davantage dans le mystère de Dieu. Néanmoins, ce n’est pas au niveau de la compréhension que se situe l’enjeu essentiel : qu’importe le plus, expliquer le mystère de la conception virginale de Marie ou le contempler ? À l’instar de Marie toute disponible au miracle, peut-être devrions-nous nous ouvrir à l’inexplicable, sans chercher à mettre Dieu au pied du mur, mais plutôt en l’invitant avec confiance à faire de grandes choses dans nos existences, car rien ne lui est impossible.

Is 7, 10-14 / Lc 1, 26-38