CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Juin 01

L’unité de l’Église

Lectures du jeudi 2 juin 2022

«Garde-moi, mon Dieu : j’ai fait de toi mon refuge. J’ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu ! Je n’ai pas d’autre bonheur que toi.»
(Ps 15 (16) ,1-2)

Nous achevons aujourd’hui la lecture de la grande prière sacerdotale de Jésus, que Jean rapporte au chapitre 17 de son évangile. Les versets que nous venons d’entendre mettent beaucoup l’accent sur l’unité, car Jésus sait à quel point celle-ci est fragile ! Que ce soit dans les familles, dans les communautés chrétiennes, dans les nations ou dans le monde entier, l’unité est pour ainsi dire toujours menacée par des discordes, des conflits, des jalousies, des ambitions désordonnées… etc.

Si Jésus insiste tant sur l’unité, ce n’est pas seulement par souci de nous assurer une meilleure qualité de vie ! Mais c’est avant tout en raison de l’unité qu’il y a entre lui et le Père et l’Esprit Saint : un seul Dieu, trois personnes. D’après la belle formule de saint Cyprien, évêque de Carthage et martyr (+258), l’Église est “un peuple rassemblé par l’unité du Père, du Fils et de l’Esprit-Saint”.

Cette formule a été reprise par le Concile Vatican II dans sa Constitution dogmatique sur l’Église. L’unité de l’Église est plus qu’une question de commodité ou d’organisation. Elle est un mystère, une réalité surnaturelle, une participation à l’unité dynamique du Père, du Fils et de l’Esprit-Saint.

L’unité de l’Église est un don de Dieu. Son modèle et sa source sont en Dieu Trinité. Unissons-nous donc à la prière de Jésus en faveur de l’Unité et disons : Trinité très sainte, vous qui êtes un par l’amour qui circule entre vos personnes, que nous soyons un, nous aussi, par l’amour qui nous unit. Amen.

Ac 22,30 ; 23,6-11 / Jn 17 20-26