CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Août 24

Être et agir

Lectures du mercredi 25 août 2021

«Et voici pourquoi nous ne cessons de rendre grâce à Dieu : quand vous avez reçu la parole de Dieu que nous vous faisions entendre, vous l’avez accueillie pour ce qu’elle est réellement, non pas une parole d’hommes, mais la parole de Dieu qui est à l’œuvre en vous, les croyants.» (1 Th 2, 13)

Entre l’être et les apparences, la frontière n’est pas toujours facile à tracer. L’hypocrisie est une maladie pernicieuse. Dans l’évangile, Jésus la dénonce en reprochant aux dirigeants du judaïsme leur apparence pieuse alors qu’ils sont infidèles à la Loi. Ils cherchent à se couvrir de la gloire religieuse des anciens prophètes alors qu’ils sont de la famille des meurtriers des prophètes.

N’allons pas nous réjouir trop vite de ces invectives de Jésus à l’égard des pharisiens et des scribes. Il se pourrait bien qu’il n’y ait pas une parfaite correspondance entre notre être profond et nos comportements. Nous devons tendre vers l’harmonie entre les deux, l’exemple de Paul prouve que cela est possible.

La communauté de Thessalonique peut témoigner du mal que Paul s’est donné pour lui annoncer l’Évangile de Dieu. Elle peut rendre compte de son attitude irréprochable. La vérité fait naître l’authenticité : la Parole de Dieu a accompli son œuvre chez les gens de Thessalonique qui avaient écouté Paul.

Dans notre vie personnelle et communautaire, est-ce que nos comportements renforcent notre parole ou bien la révoquent-ils ? Est-ce que la parole que nous annonçons suscite des fruits de justice ? Comment accueillons-nous les prophètes de notre temps ?

1 Th 2, 9-13 / Mt 23, 27-32