CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Déc 09

Jésus et Jean-Baptiste

Lectures du vendredi 10 décembre 2021

«Ainsi parle le Seigneur, ton rédempteur, Saint d’Israël : Je suis le Seigneur ton Dieu, je te donne un enseignement utile, je te guide sur le chemin où tu marches. Si seulement tu avais prêté attention à mes commandements, ta paix serait comme un fleuve, ta justice, comme les flots de la mer.» (Is 48, 17-18)

L’évangile d’aujourd’hui met en contraste Jean le Baptiste et Jésus, qui représentent deux types de prophètes. Tous deux n’ont cessé de dire ce qui leur paraît essentiel pour que la vie l’emporte sur la mort. Mais on ne les a pas écoutés. L’un avait la fraîcheur des enfants qui jouent de la musique sur les places, et que nul ne prend au sérieux. Les gens sensés les ignorent et les laissent à leurs jeux inutiles. L’autre était comme un ascète qui, à force de gestes et de paroles poignantes, tenta de remuer les cœurs, mais lui aussi a été ignoré.

Jésus et Jean-Baptiste n’ont pas été reçus par les leurs. C’est ainsi que L’un fut considéré comme un doux rêveur et l’autre comme un excessif. Tous deux furent considérés au mieux comme des marginaux, parfois comme des fous.

Jean Baptiste et Jésus représentent deux figures complémentaires de prophètes en lesquels nous pouvons trouver pour nous-mêmes des modèles. Ainsi, en ce Temps de l’Avent, reconnaissons-nous comme disciples des prophètes, et ne nous attendons pas à être reçus volontiers par ceux qui nous côtoient. Sachons que l’annonce essentielle conduit souvent au rejet et parfois à la mort : mais c’est là l’extraordinaire victoire du Christ.

Is 48, 17-19 / Mt 11, 16-19