CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Avr 21

Dieu y pourvoira

Lectures du vendredi 22 avril 2022

«Jésus s’approche ; il prend le pain et le leur donne ; et de même pour le poisson.» (Jn 21, 13)

Jésus avait donné rendez-vous à ses disciples en Galilée et ceux-ci se trouvent près du lac de Tibériade. Au bord d’un lac, qu’est-ce que des pêcheurs ont en tête ? Pierre nous donne immédiatement la réponse: «Je m’en vais à la pêche.» (Jn 21, 3) et les autres ne se font pas prier pour le suivre. En vrais pêcheurs obstinés, ils y passent toute la nuit, même s’ils ne parviennent pas à prendre le moindre poisson.

Jésus leur apparaît sur la rive et leur suggère la bonne place où lancer le filet. Celui-ci s’emplit à ce point qu’ils ne peuvent le tirer de l’eau. Ils le traînent sur le rivage et y comptent cent cinquante-trois gros poissons. On a spéculé sur ce chiffre pour y trouver un sens symbolique. Quand des pêcheurs font une bonne prise, ils ne manquent pas d’en faire le compte.

Cent cinquante-trois, et des gros : ce chiffre a tout de même quelques enseignements à nous livrer. Il dit la générosité de Jésus, la qualité de sa présence, son intérêt à ce que nous faisons, à ce qui nous arrive. «Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde.» (Mt 28, 20) Il est solidaire et impliqué dans notre histoire. Le disciple que Jésus aimait reconnaît là la marque de son Maître. «C’est le Seigneur !» (Jn 21, 7)

Ac 4, 1-12 / Jn 21, 1-14