CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Mar 24

L’Annonciation du Seigneur

Lectures du vendredi 25 mars 2022

«J’annonce la justice dans la grande assemblée ; vois, je ne retiens pas mes lèvres, Seigneur, tu le sais. Je n’ai pas enfoui ta justice au fond de mon coeur, je n’ai pas caché ta fidélité, ton salut ; j’ai dit ton amour et ta vérité à la grande assemblée.» (Ps 39 (40), 10-11)

Autrefois, la fête de l’Annonciation était liée à Marie, alors qu’on la nomme “Annonciation du Seigneur” de nos jours. Le message de cette grande fête ne change cependant pas, il est seulement réorienté vers l’essentiel. Le Curé d’Ars disait que Marie n’est pas la source mais un canal — un canal important, est-il besoin de préciser.

Les textes d’aujourd’hui présentent une grande annonce en trois volets. Le premier volet : Dieu annonce, par la bouche du prophète Isaïe, qu’une jeune fille enfantera un fils qu’on appellera l’Emmanuel, Dieu-avec-nous. Non seulement saura-t-il rejeter le mal et choisir le bien, mais encore incarnera-t-il la présence même de Dieu en ce monde.

Deuxième volet : cet Emmanuel, comme le rappelle la Lettre aux Hébreux, viendra en ce monde pour faire la volonté de Dieu. Pas seulement pour lui-même, mais aussi pour nous. L’auteur précise bien que c’est par cette volonté que nous serons sanctifiés, grâce à l’offrande que Jésus fera de son corps une fois pour toutes.

Troisième volet : Luc nous montre une jeune fille, Marie, visitée par un ange qui lui annonce qu’elle va concevoir et enfanter un fils. L’ange l’informe aussi que sa cousine stérile attend un enfant, voulant ainsi lui montrer que rien n’est impossible à Dieu. Devant ces “impossibles” rendus “possibles”, Marie fait un acte de foi et offre sa personne à Dieu : «Que tout m’advienne selon ta parole.» (Lc 1, 38) Que de fois le Seigneur nous fait-il sentir de ne rien craindre, car il est avec nous !

Is 7, 10-14 ; 8, 10 / He 10, 4-10 / Lc 1, 26-38