CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Mai 20
L’Eglise est femme et mère

L’Eglise est femme et mère

«La mère de tous les vivants» (Gn 3, 20)

Pour les lectures du jour, consultez AELF – 20 mai 2024.

La célébration de la Bienheureuse Vierge Marie, Mère de l’Église, est fixée, dans le calendrier romain général, au lundi après la Pentecôte. Le Pape François a établi cette fête avec le décret Ecclesia Mater de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements (11 février 2018). L’objectif est de «favoriser la croissance du sens maternel de l’Église chez les pasteurs, les religieux et les fidèles, ainsi que de l’authentique piété mariale».

Comme le dit le Pape François, «l’Église est “femme” parce qu’elle est mère, parce qu’elle est capable d’“engendrer des enfants”: son âme est féminine parce qu’elle est mère, elle est capable de donner le jour à des attitudes fécondes».

Selon lui, «l’important est que l’Église soit femme, qu’elle ait cette attitude d’épouse et de mère». Avec la conscience que «quand nous oublions cela, c’est une Église masculine sans cette dimension, et elle devient malheureusement une Église de vieux garçons, qui vivent dans cet isolement, incapables d’amour, incapables de fécondité». Donc, «sans la femme, l’Église ne va pas de l’avant, parce qu’elle est femme, et cette attitude de femme lui vient de Marie, parce que Jésus a voulu ainsi».

Ce jour-ci, prions à Marie, Mère de l’Église et Mère de notre foi:

Ô Mère, aide notre foi !

Ouvre notre écoute à la Parole, pour que nous reconnaissions la voix de Dieu et son appel.

Éveille en nous le désir de suivre ses pas, en sortant de notre terre et en accueillant sa promesse.

Aide-nous à nous laisser toucher par son amour, pour que nous puissions le toucher par la foi.

Aide-nous à nous confier pleinement à Lui, à croire en son amour, surtout dans les moments de tribulations et de croix, quand notre foi est appelée à mûrir.

Sème dans notre foi la joie du Ressuscité.

Rappelle-nous que celui qui croit n’est jamais seul.

Enseigne-nous à regarder avec les yeux de Jésus, pour qu’il soit lumière sur notre chemin.

Et que cette lumière de la foi grandisse toujours en nous jusqu’à ce qu’arrive ce jour sans couchant, qui est le Christ lui-même, ton Fils, notre Seigneur!

Gn 3, 9-15.20 ou Ac 1, 12-14 / Jn 19, 25-34