CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Mai 15

Le Défenseur

Lectures du dimanche 16 mai 2021

«Quant à nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé son Fils comme Sauveur du monde.» (1 Jn 4, 14)

Chaque année, le dimanche situé entre l’Ascension et la Pentecôte reprend le discours d’adieu de Jésus à ses disciples dans l’évangile de Jean, le soir du jeudi Saint. La Tradition appelle cette prière “sacerdotale” car elle illustre le rôle majeur du prêtre : celui d’intercéder pour les fidèles. En effet, le Christ prie son Père, à l’intention de ses disciples, tout d’abord ses contemporains mais aussi de nous — leurs successeurs aujourd’hui.

Il mentionne au début de sa prière la communion d’amour indéfectible qui unit le Fils et le Père, pour affirmer la légitimité de son intercession, qui consiste en trois points principaux :

  1. Bien conscient du risque de division qui pèse sur cette jeune communauté, Jésus prie tout d’abord pour que les disciples demeurent fidèles et unis dans la joie. Et nous aussi, nous sommes appelés à retrouver l’unité du nom de chrétien.
  2. Outre les risques de divisions, la haine du monde menace également les chrétiens — ceux d’hier et d’aujourd’hui. Le Christ demande alors à son Père de les protéger du mal, ce qui ne signifie pas éviter les dangers futurs ! Au contraire, Jésus illustre cette attitude en allant au-devant des événements de la Passion, sans se dérober à la volonté du Père, afin de les mener à leur juste terme.
  3. Ainsi, cette prière cherche à renforcer ses disciples, afin qu’ils puissent soutenir l’épreuve en conservant la paix et la joie de leur cœur. L’assurance du Salut, que leur donnera la toute proche victoire du Christ sur la mort, est cette vérité dans laquelle Jésus prie son Père de les consacrer ! Il envoie alors ses disciples — forts de ce soutien — en mission.

Cette prière est efficace, puisque les disciples continuèrent à se réunir, attendant la venue de l’Esprit-Saint, déjà à la manœuvre lors de l’élection de Matthias à la succession de Judas. Ce même Esprit les poussera encore à annoncer l’Évangile à temps et à contre-temps, et nous inspirent à poursuivre leur œuvre, confiants dans la présence de Dieu à nos côtés.

Ac 1, 15-17.20a.20c-26 / 1 Jn 4, 11-16 / Jn 17, 11b-19