CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Jan 01

L’épiphanie du Seigneur

Lectures du dimanche 2 janvier 2022

«Ce mystère, c’est que toutes les nations sont associées au même héritage, au même corps, au partage de la même promesse, dans le Christ Jésus, par l’annonce de l’Évangile.» (Ep 3, 6)

À l’Épiphanie, les mages nous introduisent à la dimension universelle du salut : Dieu est certes venu pour moi, mais il est aussi venu pour tous. Ainsi, c’est à toutes les nations que la Bonne Nouvelle de l’Incarnation est annoncée. Tous les hommes sont invités à connaître la lumière qu’apporte le Christ, les hommes de toutes les races, peuples et nations. C’est là le message que saint Matthieu veut nous transmettre dans l’évangile de ce matin. La porte de la foi chrétienne est grande ouverte pour tous, mais pour parvenir à Dieu, pour arriver au salut, il faut être guidé et être prêt à faire quelques efforts. C’est d’abord l’étoile qui a conduit les mages à la crèche, une étoile qu’ils ont suivi durant de longs jours depuis leurs lointains pays.

Aussi belle et chère que soit l’étoile de Bethléem à notre cœur, sa mission s’achève une fois l’enfant de la crèche trouvé : c’est en effet Jésus qu’elle devait révéler. C’est Lui, désormais la Lumière, la Vérité, que les Mages cherchaient, c’est Lui le Salut pour lequel ils avaient consenti à faire tant d’efforts. Parvenus auprès de ce nouveau-né, les mages fléchissent alors le genou et s’inclinant humblement devant lui, lui présentent leurs présents : de l’or que l’on offre aux rois, de l’encens que l’on offre à Dieu et de la myrrhe que l’on offre à un mortel. Ainsi, dans ce petit enfant, c’est leur roi qu’ils reconnaissent, leur Dieu qu’ils adorent et leur frère en humanité qu’ils saluent.

Guidés par l’étoile de Bethléem, les mages ont vu et ils ont cru ! Cette rencontre va bouleverser leur vie, puisqu’ après avoir vu leur Sauveur, les Sages s’en retournent par un autre chemin. Matthieu veut probablement dire que la rencontre avec la vraie Lumière doit changer quelque chose à nos vies, elle nous fait emprunter un autre chemin.

Enfin, la joie et le bonheur d’avoir trouvé et rencontré Dieu, ne peuvent pas se garder égoïstement pour nous, pour notre petite chapelle. Jésus est venu offrir le salut à tous les hommes et toutes les femmes de toutes les races et de toutes les conditions. C’est donc à nous de partager avec d’autres la joie et la paix ressenties en venant rencontrer Dieu !

Is 60, 1-6 / Ep 3, 2-3a.5-6 / Mt 2, 1-12