CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Juin 28

Saints Pierre et Paul

Lectures du mardi 29 juin 2021

«Le Seigneur, lui, m’a assisté. Il m’a rempli de force pour que, par moi, la proclamation de l’Évangile s’accomplisse jusqu’au bout et que toutes les nations l’entendent.» (2 Tm 4, 17)

La fête commune des apôtres Pierre et Paul remonte aux origines de l’Eglise. En effet, après la fête de la résurrection du Seigneur, Pâques, la saint Pierre et Paul est la première fête que l’Église ancienne a inscrite à son calendrier. C’est dire toute l’importance primordiale de ces deux hommes, qui sont considérés dès l’origine comme les colonnes de l’Eglise.

Saint Pierre revêt une importance particulière pour les catholiques, car il est la figure sur laquelle se fonde la papauté. D’un simple pêcheur, qu’il appelle en même temps que son frère André, Jésus en fait un témoin privilégié, présent lors de la Transfiguration, de la Passion et de la Résurrection. Si nous nous rappelons son triple reniement, qui caractérise son excès d’enthousiasme, nous devons aussi reconnaître à quel point cet apôtre est prompt au repentir.

Même s’il n’est pas le plus instruit du groupe, l’évangile d’aujourd’hui le met en scène comme étant celui à qui Dieu révèle l’identité profonde du Christ. De cette Révélation découle une tâche particulière que lui dévolue Jésus : être la pierre sur laquelle sera fondée l’Église. Pour cela, il recevra les clefs du Royaume, ainsi que le pouvoir de lier ou délier sur terre, ce qui demeurera tel dans les cieux.

Quant à Saint Paul, ce grand missionnaire est appelé l’apôtre des Nations à juste titre. Il ne connaît pas Jésus de son vivant, mais le rencontre sur le chemin de Damas, alors qu’il attaque avec haine et férocité sa jeune Église naissante. Ébranlé par cette rencontre et cette seule question : «Saul, Saul, pourquoi me persécuter ?» (Ac 9, 4), il consacre désormais toute son énergie à annoncer le Christ, mort et ressuscité.
Évangélisateur infatigable, qui aura parcouru plus de 8000 km à pieds et 9000 km en bateau au terme de sa vie, il profitera de ses mois en captivité pour rédiger de nombreuses lettres. Adressés aux jeunes communautés qu’il avait fondées, ces écrits — les plus vieux du Nouveau Testament — cherchent à les garder et les fortifier dans la juste foi au Christ.

Ainsi Paul et Pierre, grâce à l’assistance de l’Esprit de Dieu, constituent les fondations de l’Église, et c’est tout naturellement que cette solennité est souvent choisie pour la célébration des ordinations. Ainsi, prions pour que l’exemple enthousiasmant des apôtres Pierre et Paul, remplisse ces futurs ministres de force, pour qu’ils annoncent eux-aussi jusqu’au bout l’évangile. Amen.

Ac 12, 1-11 / 2 Tm 4, 6-8.17-18 / Mt 16, 13-19