CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Oct 03

La proximité de la vie

Lectures du lundi 4 octobre 2021

«Dans ma détresse, je crie vers le Seigneur, et lui me répond ; du ventre des enfers j’appelle : tu écoutes ma voix.» (Jon 2, 3)

Deux histoires d’hommes “à moitié morts” : Jonas rejeté du ventre d’un poisson après trois jours et trois nuits, un homme attaqué par des bandits sur la route de Jérusalem. Deux hommes qui n’ont apparemment rien en commun. L’un est prophète et tente par tous les moyens d’échapper à une mission du Seigneur, l’autre n’est rien qu’un pauvre bougre dépouillé, roué de coups, abandonné. En transparence, pourtant, il est impossible de ne pas reconnaître le visage du Christ, car les deux hommes se rencontrent sur le terrain de la vie.

Après un séjour dans le ventre de la mort, comme le Christ, Jonas deviendra signe de vie pour tous ceux et celles qui écouteront sa voix. C’est en se faisant proche de l’homme laissé pour mort sur la route de Jérusalem, comme le Christ, que les croyants et les croyantes trouveront la vie sans fin. La Parole de Dieu est claire :c’est le Christ qui est vie pour le monde.

Les saints ont découvert la source de toute vie. C’est pourquoi ils n’ont pas hésité à donner leur vie en sacrifice. Saint François d’Assise, dont nous célébrons la fête en ce jour, abandonne tout pour répondre à l’appel de Jésus, passant ainsi pour fou aux yeux de ceux et celles qui l’entourent. En apparence, il a choisi un chemin menant à l’impasse, en réalité, il a fait le choix de la vie !

Jon 1, 1 – 2, 1.11 / Lc 10, 25-37