CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Juil 04

Divine générosité

Lectures du lundi 5 juillet 2021

«Si Dieu est avec moi, s’il me garde sur le chemin où je marche, s’il me donne du pain pour manger et des vêtements pour me couvrir, et si je reviens sain et sauf à la maison de mon père, le Seigneur sera mon Dieu.» (Gn 28, 21)

Notre cher Jacob a trouvé une pierre pour se mettre sous la tête. Cette pierre contraste beaucoup avec celle dont Jésus nous parle quand il dit que, si nous le suivons, nous n’aurons pas de pierre pour faire reposer notre tête (Mt 8, 20).

Effectivement, suivre Jésus n’est pas toujours de tout repos. Cela présuppose un grand abandon, un détachement devant les choses qui passent, un retour à lui à chaque instant, alors qu’il nous demande d’aimer comme lui, de pardonner comme lui et d’accueillir comme lui. Il a beau nous dire qu’il est avec nous, nous ne le croyons pas toujours et préférons notre sommeil. Comme Jacob, il nous arrive de consentir à faire ce qu’il attend, “à condition” qu’il nous donne ceci, qu’il nous fasse cela et nous sommes encore loin du pur amour.

La générosité de Jésus est manifeste dans le texte de l’évangile, lorsqu’il accorde ses grâces, sans distinctions entre les personnes. Pour Jésus, la femme souffrant d’hémorragies, anonyme dans la foule, est toute aussi importante que le chef sans doute bien connu. La démarche de foi de la femme, faite dans le secret, est aussi touchante que la démarche publique du chef.

Les deux démontrent une telle confiance en Jésus, que l’on peut facilement comprendre qu’il ait été touché par leur foi, au point de leur offrir la guérison. Dans les deux cas, Jésus voit que leur foi est vraie et authentique.

Cette femme de l’évangile nous fait aussi comprendre que Dieu n’a pas besoin de se déplacer pour accomplir des merveilles. Jésus peut tout faire, peu importe où il se trouve. Puisse-t-il, aujourd’hui, être sur notre route pour nous réveiller de notre torpeur et pour nous prendre la main pour toujours.

Gn 28, 10-22a / Mt 9, 18-26