CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Déc 21

Magnificat anima mea dominum

Lectures du mercredi 22 décembre 2021

«Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur ! Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse.»
(Lc 1, 46-48)

La lecture évangélique d’hier présentait la joie débordante d’Élisabeth lors de sa rencontre bienfaisante avec sa cousine Marie. A son tour maintenant, Marie laisse parler son cœur par des paroles prophétiques et éclate de joie en Dieu son Sauveur dans le très célèbre Magnificat que nous lisons aujourd’hui. Cette très belle prière loue le Seigneur qui choisit les humbles, opère en eux des merveilles et rétablit toute justice sur la terre.

La première partie du Magnificat est inspirée du cantique d’Anne. Cette prière d’action de grâce traduit l’espérance des pauvres et l’abaissement des riches, et Marie reprend habilement ce thème de salut. Les pauvres et les petits ont la faveur du Seigneur, tandis que les riches et les puissants sont jugés sévèrement.

La deuxième partie du Magnificat est inspirée de plusieurs textes de l’Ancien Testament. Marie y témoigne de la faveur de Dieu pour Israël, ce qui marque la fin de l’humiliation pour son peuple : celui-ci est dorénavant sauvé. La promesse messianique s’accomplit en Jésus, en lequel Marie voit déjà la libération définitive des fils d’Israël. Sa compréhension du mystère de l’incarnation explique sa joie profonde.

À travers l’exaltation de Marie, les promesses de bonheur deviennent plus vives encore. La méditation de ce vibrant témoignage invite les personnes démunies, mais aussi chacune et chacun de nous à une vie dans l’espérance et la joie. Si l’Eglise, nous invite à répéter chaque soir aux vêpres ce chant d’action de grâce du Magnificat, c’est justement pour que nous nous joignions à la joie et à l’exultation de Marie.

En effet, le Seigneur accomplit également ses merveilles pour nous : il nous relève, il nous comble, il se souvient de son amour pour nous jour après jour. A l’approche de Noël, ce chant de louange prend est plus que jamais d’actualité, car bientôt notre Sauveur va naître. Nous pouvons vraiment exulter de joie, avec Marie, la Bienheureuse qui a cru en la Parole du Seigneur !

1 S 1, 24-28 / Lc 1, 46-56