CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Fév 09

Dieu est à l’œuvre, transformant silencieusement le monde

Pour les lectures du jour, consultez AELF – 9 février 2024.

Mon peuple n’a pas écouté ma voix, Israël n’a pas voulu de moi. Je l’ai livré à son cœur endurci: qu’il aille et suive ses vues! (Ps 80 (81), 12-13)

Un tout petit détail réunit les deux lectures de ce jour: Jéroboam et Ahias sont seuls dans la campagne, et Jésus amène le sourd-muet à l’écart pour le guérir. Dans les deux cas, les grandes choses se passent en l’absence de témoins.

Pour le Premier livre des Rois, c’est l’annonce de la division d’Israël pour l’Évangile selon saint Marc, c’est la délivrance d’un malade. Ainsi, les deux événements sont, en quelque sorte, le contraire l’un de l’autre.

La division du royaume de Salomon se fait sur un constat d’échec, la guérison du sourd-muet est une victoire.

C’est dire que Dieu sait bien travailler dans le silence et dans la discrétion. Il ne sort pas tous les jours à la tête de son peuple pour franchir la mer Rouge.

Le Jésus de Marc est d’ailleurs particulièrement placé dans un contexte de discrétion et de silence, car les actions d’éclat risquent de faire perdre de vue l’essentiel: sa mission de salut pour le monde à travers la souffrance et la mort.

Plus que jamais, aujourd’hui, nous sommes appelés à découvrir Dieu à l’œuvre dans l’invisible.

Apparemment, la planète poursuit sa course vers on ne sait quelle fin, mais les croyants et les croyantes savent bien que, sous les apparences, non plus à l’écart, mais au cœur du monde, le travail de salut de Dieu est en train de se faire. Ceux et celles qui en ont conscience trouvent toujours des motifs de rendre gloire.

Que nous puissions être délivrés de notre aveuglement et proclamer l’action de grâce du sourd-muet!

1 R 11, 29-32 ; 12, 19 / Mc 7, 31-37