CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Juin 12
Une source de notre bonheur

Une source de notre bonheur

«Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande à l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande, là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande.» (Mt 5, 23-24)

Pour les lectures du jour, consultez AELF – 13 juin 2024.

Jésus annonce un changement total: il nous demande de passer d’une attitude formaliste à une attitude d’intériorisation. Ce qui pourrit le cœur du dedans, ce n’est pas d’abord le geste de tuer… mais c’est la haine.

Le bonheur, tel que le proposent l’Évangile et son renouvellement du cœur, exige un dépassement de soi. Jésus nous interroge, encore aujourd’hui, sur la source de notre bonheur. Peut-il être authentiquement évangélique si le ressentiment, l’envie ou la vengeance motivent sournoisement l’agir?

Devant l’autel du Seigneur, nous nous retrouvons pour prier ensemble; si nous avons été injustes envers quelqu’un sans tenter par la suite une démarche de réconciliation, quel sens a notre prière?

Nous retenons captive l’eau vive du pardon! Le bonheur ne passe pas seulement par des prières bien faites ou de belles paroles, mais aussi par des actes concrets qui permettent aux hommes et aux femmes de rétablir les relations blessées et de retrouver la paix intérieure.

Une fois posé le geste nécessaire de réconciliation, la prière et le discours prennent tout leur essor, étant cohérents avec le reste du vécu.

Nous savons tous que cela est bien beau, mais difficile à vivre. C’est en effet seulement dans la foi en l’Esprit que nous pouvons vivre le pardon et la réconciliation évangéliques.

Aussi, comme Élie, prosternons-nous intérieurement, laissons l’Esprit se manifester en nous, à son heure, et ayons confiance que sa pluie bienfaisante viendra abreuver les sécheresses qui nous habitent.

1 R 18, 41-46 / Mt 5, 20-26