CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Juin 16
Que ton règne vienne

Que ton règne vienne

«Je prendrai une tige, (…) j’en cueillerai une toute jeune, et je la planterai moi-même sur une montagne très élevée.» (Ez 17, 22-23)

Pour les lectures du jour, consultez AELF – 16 juin 2024.

Le thème du Royaume de Dieu est au cœur des lectures de ce jour. Ce monde plus juste et fraternel, Jésus est venu l’inaugurer, c’est-à-dire en poser les fondements, sans en achever l’établissement. Sous la motion de l’Esprit, cette tâche revient à ses disciples, leurs successeurs, ainsi que nous-mêmes.

Œuvrer pour le Royaume, voilà l’importante mission que Jésus nous confie, mais qui peut aussi parfois nous décourager.

En effet, à vue humaine, nous n’observons pas toujours l’avènement des valeurs de foi, de partage, de famille, de paix et d’espérance, bien au contraire. Les pénuries de vocation, les scandales qui troublent l’Église, les crises climatiques, sanitaires et politiques qui entraînent des accroissements de violences, tout cela ne constitue pas un constat très brillant.

Notre contribution à l’édification du Règne de Dieu, serait-elle trop faible? Devrions-nous redoubler d’efforts? L’évangile d’aujourd’hui répond à ces questions.

Sans prôner le laxisme, Jésus nous enseigne par deux petites paraboles, que la croissance du Royaume n’est pas sous notre entière dépendance:

«Nuit et jour, que l’homme dorme ou se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment» (Mc 4, 27).

En effet, Dieu veille lui-même à l’avènement de son Royaume, qui surplombe infiniment tous nos règnes humains.

De plus, comme pour aiguiser notre attention, Jésus nous précise encore que le semeur ne s’aperçoit pas de la croissance des graines qu’il a plantées. Or, si nous mentionnons des motifs de découragement, il existe aussi de profonds signes d’amélioration qui doivent soutenir notre espérance.

Par exemple, la crise climatique a suscité auprès d’une large majorité une vive conscience écologique. Ce fort sentiment de solidarité à l’égard de la nature et des générations futures entre parfaitement dans le plan de Dieu et de notre mission de gardien de sa Création.

Aussi, sans cesser de porter en nous ce feu, réjouissons-nous de ces avancées du Royaume de Dieu, qui grandit bel et bien, sans que nous sachions vraiment comment.

Ez 17, 22-24 / 2 Co 5, 6-10 / Mc 4, 26-34