CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Juil 06
Un manque de foi qui étonne

Un manque de foi qui étonne

«[Jésus] s’étonna de leur manque de foi.» (Mc 6, 6)

Pour les lectures du jour, consultez AELF – 07 juillet 2024.

Les protagonistes de l’évangile d’aujourd’hui peuvent nous faire penser, par leur scepticisme marqué, aux hommes modernes. Ils manquent de confiance en Jésus, le rejettent et ne peuvent croire que cet homme, qui visite sa ville natale, est le Messie envoyé de Dieu. “Cela n’est donc pas possible! Celui-là, nous le connaissons trop bien, il a vécu et grandi ici avec nous! Sa famille, nous la connaissons aussi, n’est-il pas le fils du charpentier?”

Et en raison de ce manque de foi, Jésus ne put opérer aucun miracle dans son village natal.

Comment Jésus réagit-il devant l’incroyance de ses contemporains? L’évangile nous dit qu’il «s’étonna de leur manque de foi» (Mc 6, 6). Il ne les a pas jugés à cause de leur incrédulité, tout comme il n’a pas maudit sa ville natale qui a refusé de l’accueillir comme prophète. Non, l’évangile nous dit simplement que Jésus s’étonna de leur incrédulité!

De même, quand notre foi est trop faible ou vacillante, quand tant d’hommes et de femmes sont sceptiques, qu’ils sont devenus incroyants, qu’ils ne peuvent ou ne veulent plus croire, et bien Jésus ne nous condamne pas ou ne nous juge pas non plus, mais il s’étonne de notre incrédulité.

Jésus s’étonne parce qu’il se demande: “Comment ces hommes, ces femmes, ces jeunes et ces moins jeunes, comment peuvent-ils se fermer à la foi, à ma bonne nouvelle qui ne veut rien d’autre que leur bonheur?”

En effet, Dieu veut notre bonheur et c’est pour cela qu’il s’étonne, quand de nous-même et parfois avec tant de volonté, nous nous éloignons de notre propre bonheur.

Ez 2, 2-5 / 2 Co 12, 7-10 / Mc 6, 1-6