CHAQUE JOUR LA PAROLE DE DIEU
Mar 06

L’amour dans l’agir

Lectures du lundi 7 mars 2022

«Tu ne te vengeras pas. Tu ne garderas pas de rancune contre les fils de ton peuple. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis le Seigneur.» (Lv 19, 18)

Les lectures de cette première semaine de Carême nous offrent un parcours éducatif : le fruit en sera la vie éternelle dont le désir nous taraude le cœur. En ce lundi, une première leçon énonce l’objectif de notre cheminement : nous ramener à Dieu, à sa sainteté, à la pratique de sa Loi. Les deux lectures d’aujourd’hui sont une récapitulation de tout l’Evangile. La première lecture présente les dix commandements donnés par le Seigneur à Moïse et nous rappelle d’aimer son prochain comme soi-même. L’évangile nous présente le Christ qui jugera les humains sur leur amour pour les plus démunis. La foi chrétienne se définit comme une façon d’agir selon l’amour du prochain.

Cet évangile du Jugement dernier est un encouragement qui nous assure que la sainteté chrétienne est chose possible. Ce ne sont pas des prouesses ascétiques extraordinaires situées en dehors de nos possibilités qu’il nous faut faire. Dieu nous demande une sainteté à notre mesure, faite de respect et d’amour. Notre sainteté sera mesurée par notre charité. Ce ne sont pas les entreprises les plus grandioses qui seront prises en compte lorsque viendra le jugement dernier. Au soir de notre vie, c’est sur l’amour que nous serons examinés. C’est l’amour que nous aurons témoigné à nos frères et sœurs qui sera notre défenseur ou notre accusateur.

Le temps du Carême nous permet de nous rappeler que c’est cette façon de faire demandée par Dieu qui fait de nous vraiment ses enfants. En ce sens, l’évangile nous fait franchir un pas de plus que les commandements donnés à Moïse. Il ne s’agit plus tant de “ne pas faire” (ne pas exploiter, ne pas voler, ne pas tuer, ne pas insulter, etc.) que de “faire” (ce que nous faisons aux plus petits…). L’amour est dans l’agir, non pas dans l’abstention. La vraie charité est dans l’action que nous entreprenons, dans le geste que nous posons, dans la parole que nous prononçons.

Voilà une bonne occasion que le partage, l’ouverture au prochain, spécialement aux plus petits est avec la prière et le jeûne, l’une des trois grandes démarches qui nous sont proposées durant le carême.

Lv 19, 1-2.11-18 / Mt 25, 31-46